Le travail est un flux d’énergie mécanique.

Vous apprendrez :

  • La monnaie est une représentation d'une quantité d'énergie.
  • L'information se distingue de l'énergie par le fait qu'elle est réplicable.
  • L’utilité d’un bien ou d’un service se mesure à la quantité d’énergie qui peut être épargnée ou libérée par ce bien ou ce service.

Par Pierre Noizat, co-fondateur et PDG  de Paymium,

Entrepreneur Bitcoin à temps plein depuis 2011, codeur, évangéliste de l'Internet de la valeur.


Cet article a été publié pour la première fois sur e-ducat.

Paymium.com

La science de l’énergie est une source d’inspiration pour repenser l’économie à la lumière des 3 principes fondamentaux qui régissent les forces de la nature: dans cet article, nous allons voir comment elle permet notamment de reformuler les définitions de la monnaie et de l’utilité.

En établissant une relation d’équivalence entre monnaie, travail et énergie, nous pouvons redéfinir une monnaie comme une représentation d’une quantité d’énergie: une information sous forme de preuve d’une énergie passée ou promesse d’une énergie future. Une monnaie est ainsi un système d’information permettant de transférer une quantité d’énergie (achetée avec la monnaie) dans le temps et dans l’espace.

Notons au passage, qu’une définition minimaliste se contenterai de poser qu’une monnaie est une technologie permettant de transférer une quantité d’énergie car la physique quantique nous apprend que tout transfert se fait à la fois dans le temps et dans l’espace: si nous restons immobiles (vitesse nulle), nous nous déplaçons uniquement dans le temps. Si nous nous déplaçons dans l’espace à une vitesse non nulle, notre vitesse de déplacement dans le temps diminue.

Entre la monnaie à preuve d’énergie qu’est Bitcoin et la monnaie promesse d’énergie qu’est la monnaie fiat (euro, dollar, etc), les monnaies à preuve d’enjeu se positionnent comme “green tech” au motif qu’elles ne monétisent aucune énergie significative. Qu’en est-il en réalité ?

Typiquement, une monnaie à preuve d’enjeu comme Tezos ou Cardano demande aux mineurs de prouver la possession d’une certaine quantité de crypto-monnaie pour pouvoir valider des blocs supplémentaires dans la chaîne de blocs. De ce fait, la preuve d’enjeu peut être vue comme une preuve d’énergie avec zéro énergie hormis celle nécessaire (et négligeable) à calculer les signatures. Semblable en cela à la monnaie fiat qui est une promesse d’énergie.

Dépourvues de preuve d’énergie passée, les promesses d’énergie future ou les preuves d’enjeu peuvent être créées en quantité illimitée. De plus, tous ces réseaux à preuve d’enjeu peuvent se multiplier et opérer en parallèle. Ces monnaies favorisent le court terme et la consommation en croissance illimitée plutôt que la frugalité et l’investissement.


...

Pour lire l'article en entier, rendez-vous sur e-ducat.


Par Pierre Noizat,

Entrepreneur Bitcoin à temps plein depuis 2011, codeur, évangéliste de l'Internet de la valeur.

Paymium.com

paymium-logo-2