Quiconque s’intéresse aux crypto-monnaies s’est forcément posé la question suivante : “comment et où en acheter ?”.

La moindre recherche sur Internet propose de nombreuses plateformes d’achat/vente en guise de résultats. Au-delà de la sécurité et de la fiabilité de la plateforme, qui sont des critères essentiels, il y a quelques subtilités à appréhender pour choisir la plateforme la plus adaptée à ses besoins. Il est intéressant notamment de s’intéresser à la différence entre un courtier (broker) et une plateforme d’échange (exchange).

Qu’est-ce qu’un broker (courtier) ?

Un broker, ou courtier en français, est tout simplement un intermédiaire entre les clients et les fournisseurs de services. Les courtiers sont présents dans de nombreux domaines : assurances, immobilier, automobile… Leur intérêt principal réside dans leur capacité à proposer des prix négociés aux clients en jouant sur l’effet de volume auprès des producteurs.

Les courtiers jouent également un rôle de facilitateur lorsque la transaction est compliquée à réaliser : connaissance des circuits, conformité des acteurs etc… C’est d’ailleurs souvent le cas dans le monde de la crypto-monnaie.

Lorsque vous achetez des bitcoins auprès d’un courtier, celui-ci va donc se procurer la quantité de bitcoins que vous souhaitez acquérir et vous la vendre. Inversement, si vous souhaitez vendre des bitcoins, le broker vous les achètera à son compte à un prix fixé d’avance.

Et un exchange (plateforme d’échange) ?

Une plateforme d’échange, elle, est avant tout un outil qui met en relation des acheteurs et des vendeurs.

L’outil est constitué de deux éléments principaux :

  • un carnet d’ordres qui répertorie toutes les offres d’achat (bid) ainsi que l’ensemble des offres de vente (ask).
  • un moteur de trading ou d’échange qui va faire coïncider une offre d’achat avec une offre de vente, pour donner lieu à une transaction. Le prix, sur la place de marché, est ainsi déterminé par le prix de la dernière transaction. (le matching engine, moteur de mise en relation, constitue la brique technologique du moteur)

Plus la plateforme d’échange permet la conclusion d’une transaction rapidement, sans impact majeur de prix, plus la plateforme est dite "liquide".

Ebay est un exemple de plateforme d’échange : on y retrouve des acheteurs qui cherchent des produits et des vendeurs qui vendent ces mêmes produits. La conclusion d’une vente se fait à la suite d’une enchère où le prix proposé rejoint le prix demandé.

Quelles sont les différences entre ces deux services ?

Tout d’abord on retrouve une différence majeure en termes de tarifs.

En effet puisque le broker achète pour vous des bitcoins et vous les revend, il va

  • se fournir sur une plateforme d’échange et en payer les frais.
  • vous fournir la quantité de bitcoins demandés en appliquant les frais de la plateforme dont il s’est acquitté ainsi que ses frais de traitements.

En moyenne les courtiers en crypto-monnaies pratiquent des frais autour de 1,5%, alors que les plateformes d’échanges se situent aux alentours de 0,5%. Les brokers sont donc jusqu’à 3 fois plus chers que les plateformes de marché.
La différence peut sembler marginale sur un actif comme Bitcoin, dont la volatilité quotidienne peut effacer ce delta mais cela peut rapidement devenir un facteur à prendre en compte.

Mais la différence ne se situe pas uniquement au niveau des tarifs. En effet les services proposés par les plateformes d’échanges diffèrent de ceux proposés par les brokers, notamment autour des mécaniques d’ordre d’achat ou de vente.

Les brokers jouant un rôle d’intermédiaire, leur objectif est de minimiser les interactions qui impliquent le client en simplifiant au maximum la mécanique d’achat ou de vente.

Quel que soit l’actif concerné, le broker propose des prix fixes d’achat et de vente sur lesquels ils appliquent un spread, un écart entre le prix proposé à leur client et leur prix de revient. Du côté de l’utilisateur, même si la structure du prix est très opaque, celui-ci à l’avantage d’être fixe, le client du broker connaît donc les paramètres de sa transaction.

Par contre, les brokers ne donnent pas d’accès direct au marché et peuvent à tout moment être déréférencés des plateformes d'échanges auprès desquelles ils se fournissent, mettant en péril leur approvisionnement et de fait, leur capacité de proposer leur service aux utilisateurs.

Les mécaniques d’achat et de vente sont plus variées sur une plateforme d’échange. C’est ce qu’on appelle les “ordres”. L’utilisateur étant en contact direct avec le marché, il peut paramétrer plus finement son achat ou sa vente.

  • Il peut décider d’acheter ou vendre au prix du marché. Il s’agit d’un ordre au marché. On dit que l’utilisateur consomme un ordre du carnet d’ordres, c’est un “taker”. (il “prend” ou retire l’offre de vente la plus avantageuse et donc consomme de la liquidité)
  • Autrement, il peut décider de placer un ordre à cours limité dans le carnet d’ordres. Cela signifie qu’il fait une offre d’achat ou de vente d’une certaine quantité à un prix qu’il délimite.

Une fois l’ordre placé, si celui-ci ne rencontre pas un ordre déjà existant dans le carnet d’ordre, l’utilisateur doit attendre qu’il soit “consommé”. Autrement dit, mis en relation avec une contrepartie qui accepte la transaction selon ses termes. On dit alors que l’utilisateur insère un ordre dans le carnet d’ordre, c’est un “maker(il crée une opportunité de transaction et fabrique de la liquidité)

Ces 2 types d’ordres sont les plus fréquents mais selon les plateformes, il existe une multitude de types d’ordres (voir article sur les plateformes d’échanges).

A noter que certaines plateformes d’échanges, comme Paymium, proposent aux makers des récompenses pour leurs transactions.


Lorsque les ordres concernent des volumes importants, la mécanique d’ordre au marché peut provoquer une variation du prix moyen de la transaction*, créant ainsi une différence entre le prix affiché et le prix d'exécution. Pour rappel le prix au marché correspond au prix de la dernière transaction, mais pas forcément au prix de la prochaine transaction. Pour éviter ce différentiel de prix, les plateformes d’échanges proposent des “bureaux de gré à gré” pour traiter les transactions importantes. Il existe également sur les plateformes d’échanges une protection au marché pour garantir une oscillation minimum entre le passage et l’exécution de l’ordre.

En résumé, on dira que les brokers pratiquent des frais beaucoup plus élevés et ne donnent pas un accès direct au marché mais offrent une solution intégrée qui permet aux utilisateurs de conclure une transaction au plus vite avec un prix fixe.

De leur côté, les plateformes d'échanges mettent en relation directe vendeurs et acheteurs et assurent l'autonomie des utilisateurs dans leurs transactions. De plus, c’est uniquement sur les plateformes d’échanges que se forme le prix, ensuite copié et ajusté à la hausse par les brokers.

💡
Autrefois, lorsque les plateformes d’échanges ne proposaient que des interfaces avancées, la proposition des brokers avait du sens. Il fallait être expert pour maîtriser toutes ces notions techniques. Mais aujourd'hui, les plateformes proposent des interfaces simplifiées et de nombreux services (comme la conservation des actifs), accessibles à tous, réduisant ainsi la nécessité de passer par un intermédiaire aux tarifs plus élevés.


Exemple:

Supposons que vous souhaitez acheter une fraction de bitcoin pour un montant de 1000€
Voici comment seraient repartis vos fonds selon différentes plateformes (test réalisé le 18/01/2022 - 17h)

Service

Paymium

Kraken

Coinbase

Type

Exchange

version broker

version broker

Cours affiché du BTC

36 878,13

36 727,90€

36 668,17€

Cours du Bitcoin à l’achat

36 878,13€

36 727,90

36 910,68

Montant d’achat

995 €

948,02€

961,63€

Frais

5€ (0,5%)

51,98 (5,2%)

38,37€ (3,8%)

BTC Acquis

0,02698076

0,02581198

0,02605289

On remarque donc que, malgré des prix du Bitcoin annoncé plus bas chez les brokers, le prix retenu lors de l’exécution de l’ordre ainsi que les frais explosent et que, finalement, pour le même montant investi au départ on se retrouve avec une différence de 0,002 BTC ( 75€ à l’heure où nous écrivons ces lignes).